Mes flops cinématographiques de 2016

Comme à chaque année, 2016 nous aura montré du très bon comme du très mauvais. 2016 aura été l’année des attentes déçus. Quelques films dans ce top 5 seront dans cette liste d’espoirs dégonflés.

Mentions déshonorables à Independence Day Resurgence : il s’agit d’une tentative médiocre de relancer une franchise. Tout est plus gros, tout explose plus fort et tout fait plus boom boom. Le hic, l’action devient illisible et le film ne possède pas le côté décalé volontairement plus ou moins subtil du premier. Il s’essaie avec l’ironie et le second degré quasi parodique des films d’invasion extraterrestre qu’on avait vu dans le Independaence Day de 1996, mais n’y parvient pas trop. C’est un film de série Z à gros budget qui joue mal la carte du nanar qui cherche à s’assumer.

5. X Men Apocalypse : Je l’ai mis dans la liste parce qu’il est la manifestation que la franchise s’éparpille même si l’univers cinématographique des X-Men a pondu quelques bons films ces dernières années dont l’hilarant Deadpool. X-Men Apocalypse va un peu dans trop de sens différents en mettant trop d’intrigues sous-développés. L’aspect teen movie du film augure aussi mal pour la saga. Oui, X-Men parle à la base d’une école de mutants, mais on nous ramasse quelques clichés bancals du genre sans le faire vraiment efficacement tout comme le reste et tout comme Osacar Isaac qui joue un méchant méchant encore plus grotesque que la reine extraterrestre dans Independance Day Resurgence, surtout si on prend en compte que ladite reine est un gros cliché volontaire. Un film gâché qui aurait pu être plus sobre et plus nuancé comme plusieurs autres opus. Un film surtout prévisible et mal construit.

Résultats de recherche d'images pour « x men apocalypse »

4. Ouija : les origines : Ce film qui se veut une préquel du premier opus est mauvais, mais devient par moment plutôt hilarant. Je dis hilarant par moment parce que le film est d’une platitude, mais quelques passages sont involontairement drôles dans leur tentative de faire sursauter le téléspectateur puis ensuite on se morfond encore une fois dans l’ennuie. 2017 nous présentera sans doute un autre nanar de film d’horreur, mais celui-ci demeure gagne la palme de 2016 pour son rythme en dent de scie qui alterne entre la sporification et la rigolade avec des acteurs qui sous jouent sur le pilote automatique puis se mettent à surjouer quand viennent des moments d’horreur.

Résultats de recherche d'images pour « ouija origin »

3. Nitro Rush : Celle-là peut paraitre facile et pourtant l’industrie cinématographique québécoise n’a aucune excuse. Ceux qui détestent le cinéma québécois vont dire que c’est parce que nos réalisateurs sont juste incapables de produire de bonnes œuvres dédiées à un genre américain plus grand public. Non, des films comme Bon cop, Bad cop y sont parvenus. Plus récemment le film Feuille Morte qui exploite le genre post-apocalyptique a eu un petit succès dans le cinéma indépendant avec peu de budget. Nitro Rush se plante lamentablement et la faute vient d’un scénario mièvre, des personnages qui essaient un peu trop de se ranger dans des stéréotypes prééxistants. Nitro Rush est à ranger dans la catégorie du nanar québécois qui se la joue à l’américaine telle une œuvre involontairement elvisgratonnienne.

Résultats de recherche d'images pour « nitro rush »

2. Passengers : La bande-annonce nous annonçait un bon trailer de science-fiction doublé d’une romance. Le film réunissait deux chouchous du public, Chris Pratt et Jennifer Lawrence. En plus, le design du vaisseau présent dans le film était grandiose. Passenger est le cas typique du film qui à force d’en faire trop, ne fait plus grand-chose. Une œuvre ennuyante comme ce n’est pas possible même si techniquement c’est bien fait. Les acteurs font des efforts, mais ça ne passe apparemment pas entre Jennifer Lawrence et Chris Pratt. Aller voir ce film a été un gaspillage de temps, mais la bande-annonce reste sympathique même si trompeuse en mettant l’emphase sur des extraits du film finalement pas si important à l’histoire.

Résultats de recherche d'images pour « passengers »

1. Suicid Squad : J’ai beau chercher et pourtant Suicide Squad est de loin le pire film que j’ai vu cette année. Pourtant la bande annonce donnait envie et on avait tous hâte de voir Harley Quinn et le Joker de Jared Leto. Celui-ci est en fait trop sous-exploité pour s’en faire une opinion concrète. Le film apparemment très différent de la version d’origine manifeste en effet une post-production décrite comme catastrophique. Les coupures sont manifestes et certains personnages sont tout simplement inutiles ou simplement futiles. Le côté antihéroïque du concept est aussi très mal exploité. Certains personnages sont en fait peu amoraux et n’ont qu’un lourd passé, faisant passer le Batman nouvellement incarné par Ben Affleck lui-même pour un véritable antihéros. On pourra prendre exemple du Deadshot incarné par Will Smith qui bien entendu ne peut pas jouer un vrai vilain et est constamment mis de l’avant sans que sa présence ne soit cruciale au scénario parce que c’est Will Smith, que Will Smith ne veut pas qu’on l’identifie comme un être amoral et que bien entendu Will Smith a dû avoir son mot à dire dans la production. Ce film est mauvais du début jusqu’à la fin. Pourtant il a été un succès financier donc des navets de ce genre on risque d’en avoir encore et encore. Attention, je ne m’en prends pas au public. Le film a attiré plusieurs milliers de curieux, mais ça ne veut pas dire qu’un film marche, fait du profit en salle, qu’il est apprécié, simplement que les gens font parfois fi des critiques et veulent s’en faire une idée par eux-mêmes.

Résultats de recherche d'images pour « suicide squad »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s